Impact du mouvement Black Lives Matter

depositphotos.com/vector/black-lives-matter-word-cloud-125412768.html

Le mouvement social de "Black Lives Matter" a connu un renouveau significatif après plusieurs incidents qui ont remis en question le racisme systémique aux États-Unis et dans le monde.

Le décès de George Floyd le 25 mai 2020, et les manifestations mondiales qui ont suivi, ont forcé tous les secteurs de la société, des médias aux grandes entreprises, à prendre position. Les médias ont diffusé en continu des discussions sur le racisme, tandis que le monde artistique, les organisations sportives, et les entreprises ont lancé des initiatives telles que des études, des formations anti-discriminatoires et des communiqués de soutien.

Selon une étude de Civiqs, le soutien aux manifestations de BLM aux États-Unis a augmenté de 28 points entre fin mai et début juin 2020, atteignant ainsi un taux d'approbation que la mobilisation antiraciste avait mis deux ans à obtenir précédemment. Près de 49% des 151,506 répondants approuvaient les manifestants, tandis que 38% s’y opposaient et 12% étaient indécis. Le soutien était particulièrement fort chez les jeunes adultes (18-34 ans) à 62%, suivi par les 35-49 ans à 51% et les 50-64 ans à 42%. Les femmes soutenaient le mouvement à hauteur de 56%, comparativement à 41% pour les hommes.

Risques de Woke Washing

Le mouvement a également gagné en visibilité sur les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram, où de nombreuses marques ont affiché un carré noir pour exprimer leur soutien. Cependant, cette forme d'activisme minimaliste a été critiquée par des activistes exigeant des actions plus substantielles et continues pour combattre le racisme structurel. L'accusation de "woke washing" plane sur les entreprises qui semblent soutenir le mouvement sans prendre de mesures concrètes pour changer leurs pratiques, ce qui peut entraîner une crise d'image si elles sont perçues comme profitant de la situation sans contribuer réellement à la cause.

Mesures Pratiques en Entreprise

Des experts recommandent des actions spécifiques pour transformer l'environnement de travail, en insistant sur la transparence, l'évaluation des diversités et des discriminations passées, et la mise en place de plans d'action visibles et mesurables. Ils suggèrent une transformation de la culture managériale, incluant le recrutement et la promotion de personnes issues de minorités, ainsi que l'investissement dans des projets dirigés par ces groupes.

Effets au Niveau Local aux États-Unis

À l'échelle locale, plusieurs villes américaines, comme Los Angeles et Austin, ont entrepris de réformer leurs pratiques policières. À Austin, par exemple, une réduction significative du budget de la police a été votée, bien que les fonds aient été principalement redirigés vers d'autres services municipaux plutôt que vers un soutien direct aux communautés en difficulté.

Impact International

À l'international, le mouvement a influencé des actions similaires, comme au Royaume-Uni où des statues de figures coloniales controversées ont été déboulonnées. En Belgique, le débat sur l'histoire coloniale a été ravivé, avec des actions symboliques contre les statues de Léopold II et un examen plus général du passé colonial du pays.

 

Black Lives Matter est bien plus qu’un slogan. C'est un appel puissant à la justice et à l'égalité qui a résonné à travers le monde, provoquant des changements significatifs mais aussi mettant en lumière le travail important qui reste à accomplir pour éradiquer le racisme systémique et institutionnel. La responsabilité repose non seulement sur les individus mais également sur les institutions à tous les niveaux de la société pour maintenir cet élan et réaliser un changement durable.

Auteur 

Mayeul BERETTA

Écrire commentaire

Commentaires: 0